lundi 3 février 2020

Le chapelet de la miséricorde divine : comment le prier ?

LE CHAPELET DE LA MISERICORDE DIVINE


Comment prier le chapelet de la miséricorde divine ?


L'origine de cette dévotion est bien particulière ; le 13 septembre 1935 Jésus-Christ aurait lui-même dicté ce chapelet à sœur Faustine Kowalska (1905-1938), canonisée par Saint Jean-Paul II en avril 2000. Le culte de la Miséricorde Divine est cependant très ancien.

Sainte Faustine en photo d'époque
Sainte Faustine
« Ma fille, incite les âmes à dire ce chapelet que je t’ai donné. Il me plaît de leur accorder tout ce qu’elles me demanderont en disant ce chapelet. Les prêtres le donneront aux pécheurs comme une ultime planche de salut ; même le pécheur le plus endurci, s’il récite ce chapelet une seule fois obtiendra la grâce de mon infinie miséricorde. Les âmes qui réciteront ce chapelet seront enveloppées par Ma miséricorde pendant leur vie et surtout à l'heure de la mort. À l'heure de la mort je défends comme ma propre gloire chaque âme qui récite ce chapelet elle-même, ou bien si d'autres le récitent près de l'agonisant l'indulgence est la même.» 
De plus Jésus promet la grâce de la conversion à l'heure de la mort et une mort paisible, aussi bien pour les personnes qui prient ce chapelet que les personnes pour qui on le prie. Il est très recommandé de prier ce chapelet auprès des agonisants.



Comment se récite ce chapelet ? Il se récite sur un chapelet marial standard. 

On commence par la croix sur laquelle on récite le Credo. Ensuite, sur le premier grain après la croix, le Pater Noster, suivi d'un "Je vous salue Marie" et enfin le Gloria.

Sur chaque gros grains qui débute chaque dizaine on récite ceci 

"Père éternel,
je t'offre le corps et le sang,
l'âme et la divinité de ton fils bien-aimé
notre seigneur Jésus Christ,
en réparation de mes péchés
et de ceux du monde entier".

Puis sur chaque grain constituant les dizaines, on récite ceci : 

"Par sa douloureuse passion, sois miséricordieux pour nous et pour le monde entier".

Il est important de méditer sur chaque dizaine de la passion du Christ :

1ère dizaine : l'agonie de Jésus au jardin des oliviers.
2ème dizaine : la flagellation.
3ème dizaine : le couronnement d'épines.
4eme dizaine : le portement de la croix.
5ème dizaine : la crucifixion et la mort de Jésus sur la croix.

A la fin de chaque dizaine : "Jésus, j'ai confiance en toi !"

A la fin des 5 dizaines, on récite 3 fois de suite ceci :

"Jésus, j'ai confiance en toi.
 Ô sang et eau, qui avaient jaillies du sacré-cœur de Jésus
comme source de miséricorde pour nous,
j'ai confiance en vous.
Dieu saint, Dieu fort, Dieu éternel,
prend pitié de nous et du monde entier".

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire